Signes de reconnaissances et structuration du temps

  • Team Mimosa coaching
  • 20 août 2019

Le temps !

Une préoccupation qui revient de façon récurrente dans de nombreuses conversations. « de toute évidence », écrivait Alain cordon, analyste transactionnel et coach ICA, « c’est le temps qui nous tient, et qui nous gère, à sa guise ».

Combien de fois avez-vous dit ou entendu : “Je voudrais bien faire ceci ou cela mais je n’ai pas le temps”; ou encore “le sport ? je compte m’y mettre dès que j’ai un peu de temps..”.

IL semble néanmoins que les humains n’apprécient le temps qu’au passé ou au future, en mettant de coté le temps présent.

Au passé, les gens parlent du ” bon vieux temps !”, celui d’un passé coloré par le souvenir, par la nostalgie, le temps de notre jeunesse, le temps des études, le temps des premiers amours.

Pour les mieux lotis, les rêveurs de tout temps, le temps se conjugue avec des projets d’avenir, incertaines certes, mais au moins porteurs d’espoirs, c’est “le temps ou je serais chef, ou j’aurai assez d’argent, ou j’aurai terminé de payer les traites de la maison, les frais d’études des enfants..” Ceux là ne vivent le temps que dans le future, en gaspillant de manière dramatique le temps présent, le seul qui est à leur porté.

Et au présent, que faisons-nous de notre temps ?